• États-UnisSelon des résultats annoncés hier soir, Joe Biden, candidat démocrate à l’élection présidentielle aux États-Unis, a remporté les États du Michigan et du Wisconsin, qui avaient voté majoritairement pour son adversaire républicain, Donald Trump, en 2016. Il n’a cependant pas encore rassemblé assez de grands électeurs pour l’emporter alors que le décompte des bulletins se poursuit. L’équipe de Donald Trump a lancé hier soir des actions en justice pour contester le processus électoral dans le Michigan, en Pennsylvanie et en Géorgie.

  • Grippe aviaireLe ministère de l’Agriculture a décidé aujourd’hui de faire passer 45 départements en risque « élevé » d’introduction du virus de grippe aviaire H5N8, potentiellement mortel pour les oiseaux, après la découverte de cas aux Pays-Bas, en Allemagne et au Royaume-Uni. Dans les départements concernés, les élevages de volailles devront être confinés ou protégés par des filets réduisant leurs parcours extérieurs.

  • NéonicotinoïdesLe Parlement a définitivement adopté hier soir, par un ultime vote du Sénat, le projet de loi autorisant à titre dérogatoire les producteurs de betteraves à sucre à utiliser des néonicotinoïdes jusqu’au 1er juillet 2023. Ces insecticides interdits depuis 2018 en raison de leurs effets nocifs sur les pollinisateurs, dont les abeilles, permettent de lutter contre la prolifération du puceron vert, vecteur de plusieurs virus de la jaunisse, une maladie qui affaiblit les plantes.

    Lire notre article publié début octobre sur ce projet de loi.
  • Covid-19L’Assemblée nationale a adopté hier soir, en nouvelle lecture, par 272 voix contre 108 et 11 abstentions le projet de loi autorisant la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 16 février et non jusqu’au 14 décembre, comme les députés l’avaient voté mardi. Elle a supprimé un autre amendement adopté la veille, qui prévoyait d’empêcher le renouvellement du confinement au-delà du 30 novembre sans accord du Parlement. Cette nouvelle lecture a été demandée par le ministre de la Santé, Olivier Véran.

  • Paris la nuitLe préfet de police de Paris a pris aujourd’hui un arrêté interdisant à partir de demain la livraison et la vente à emporter de plats et de boissons à Paris entre 22h et 6h du matin. Il justifie cette décision par les regroupements de livreurs et de clients observés ces derniers jours en soirée et la nuit près des bars et restaurants « alors que la situation sanitaire exige de limiter les interactions sociales à ce qui est strictement nécessaire ».