10 novembre 2020

C’est leur avis

Ne pas se contenter de critiquer Amazon

Le Premier ministre, Jean Castex, a invité au début du mois la population française à retarder ses achats « plutôt que de commander, sur un grand site étranger, des produits par Internet ». Focaliser les critiques contre Amazon est vain pour Emmanuel Combe, vice-président de l’Autorité de la concurrence. En s’appuyant sur l’étude annuelle DESI, réalisée pour le compte de la Commission européenne, il estime dans Les Échos que la France devrait surtout développer sa numérisation.

« Rappelons que l’e-commerce représente en France un marché d’environ 100 milliards d’euros en 2020. C’est seulement… 10 % du commerce de détail. Les clients iront encore demain très majoritairement dans les magasins physiques, grands comme petits, pour y acheter leurs produits et services. De même, les chiffres nous montrent qu’Amazon dispose en France d’une part de marché de 20 % dans le commerce en ligne : ce n’est pas négligeable, mais on est loin des 50 % observés aux États-Unis. […] Plutôt que de chercher un énième bouc émissaire, n’est-il pas temps d’aider nos petits commerces physiques à prendre pleinement le virage de la digitalisation ? Ce ne serait pas inutile : la France occupe en Europe, dans le classement DESI sur l’intégration des technologies digitales, la 10e place. » Emmanuel Combe