10 novembre 2020

Ça alors

Une école coranique pour transgenres au Bangladesh

Une école coranique pour personnes transgenres et plus largement « hijras » a été inaugurée vendredi à Dacca, la capitale du Bangladesh, par une fondation caritative. Mathieu Boisvert, un universitaire canadien, définit dans The Conversation les hijras comme « une catégorie sociale sud-asiatique traditionnelle particulière : nées dans un corps d’homme, ces personnes se considèrent femmes et vivent en communautés relativement hermétiques ». Selon le Dhaka Tribune, un quotidien national, il s’agit de la première école dédiée à l’instruction religieuse des hijras au Bangladesh. Cette communauté est estimée à près de 10 000 personnes, selon une enquête du ministère de la Protection sociale. Ce dernier rapporte sur son site que cette population est « négligée » et « discriminée » dans la société. En 2013, le Bangladesh a reconnu l’existence des hijras comme un troisième genre, leur permettant de s’identifier comme tels sur les documents officiels.