• États-UnisLe candidat démocrate à l’élection présidentielle américaine, Joe Biden, a été déclaré vainqueur samedi dernier, après avoir franchi le seuil nécessaire de 270 grands électeurs, selon les résultats partiels transmis par les médias américains. Après l’annonce hier soir des résultats qui manquaient encore, en Caroline du Nord et en Géorgie, Joe Biden l’emporte avec 306 grands électeurs contre 232 pour Donald Trump. Ce dernier refuse toujours de reconnaître la victoire de son adversaire.

    Lire le long portrait de Franceinfo consacré à Joe Biden.
  • Présidentielle 2022Jean-Luc Mélenchon, président du groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale, a annoncé dimanche qu’il souhaitait être candidat à l’élection présidentielle de 2022. Il a déclaré qu’il ne déposerait sa candidature que s’il recueillait les signatures d’au moins 150 000 personnes sur une plateforme lancée pour l’occasion, un seuil qu’il a dépassé jeudi soir.

  • VaccinLes laboratoires pharmaceutiques américain et allemand Pfizer et BioNTech ont annoncé lundi que leur projet de vaccin contre le Covid-19 était « efficace à 90 % », selon une première analyse intermédiaire. La Commission européenne, qui négocie au nom des 27 États membres de l’UE, a annoncé mercredi un accord avec ces deux laboratoires pour l’achat de 200 millions de doses de leur vaccin, avec une option sur 100 millions de doses supplémentaires, si celui-ci se révèle sûr et efficace contre le Covid-19.

    Lire notre sujet sur ce projet de vaccin et les autres en cours.
  • Haut-KarabakhLes dirigeants de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan ont signé lundi, sous l’égide de la Russie, un accord de cessez-le-feu. Il entérine les victoires azerbaïdjanaises au bout de six semaines de conflit dans le Haut-Karabakh, une région indépendantiste d’Azerbaïdjan peuplée quasi exclusivement d’Arméniens. Plusieurs centaines de manifestants ont envahi le siège du gouvernement arménien pour protester contre la signature de cet accord.

    Lire l’article de Franceinfo sur l’accord avec une carte des territoires concernés.
  • Hong KongLes autorités chinoises ont adopté mercredi une décision donnant aux autorités hongkongaises le droit d’exclure les membres du Conseil législatif, le Parlement de Hong Kong, dès lors qu’ils menacent la sécurité nationale et sans qu’une procédure judiciaire soit nécessaire. Le soutien à l’indépendance de Hong Kong ou le refus de reconnaître la souveraineté de l’État chinois figurent parmi les menaces susceptibles d’être retenues. Le gouvernement de Hong Kong a exclu quatre députés prodémocratie le même jour, tandis que 15 autres ont démissionné en signe de protestation jeudi.

    Lire notre dossier sur les relations entre Hong Kong et la Chine.
  • MaliLe ministère des Armées a annoncé hier la mort d’un haut responsable du groupe djihadiste Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), tué mardi au Mali par les forces françaises de l’opération Barkhane. « Cadre historique de la mouvance djihadiste au Sahel » selon le ministère, Bah ag Moussa était chargé du commandement des opérations armées du GSIM et de la formation des nouvelles recrues. Le GSIM est né en 2017 de la fusion de plusieurs groupes djihadistes, dont Ansar Eddine et Al-Qaïda au Maghreb islamique.

    Lire notre article sur la mort de ce haut responsable djihadiste.