16 novembre 2020

C'est leur avis

Emmanuel Macron et les médias américains

Le chroniqueur chargé des médias au New York Times relate dans un article publié hier qu’Emmanuel Macron l’a appelé jeudi pour déplorer certains articles dans la presse anglophone légitimant selon lui les violences commises par des islamistes. Ben Smith estime que ces critiques reflètent une différence de valeurs, mais aussi un refus d’affronter « des réalités gênantes ».

« Une partie de la couverture médiatique que déplore M. Macron reflète une véritable différence de valeurs. Les Français lèvent les yeux au ciel devant le christianisme démonstratif des États-Unis. Et les sorties de M. Macron sur le voile ou les menus à l’école, tout comme les plaintes du ministre de l’Intérieur sur les rayons halal dans les supermarchés, se heurtent à l’importance qu’accordent les Américains à la tolérance religieuse et à la liberté d’expression protégée par le premier amendement de leur constitution. De telles distinctions idéologiques abstraites peuvent paraître éloignées de la vie quotidienne des nombreuses minorités ethniques de France, qui se plaignent des abus de la police, de ségrégation résidentielle et de discrimination au travail. […] Se battre avec les médias américains est aussi un sport de longue date en France, et il peut être difficile de savoir quand un débat sur les différences culturelles est authentique et quand il vise à cacher des réalités gênantes. » Ben Smith