20 novembre 2020

Ça peut servir

Le dilemme du sapin de Noël

Un décret publié hier autorise depuis ce matin les commerces ne pouvant pas accueillir de public à vendre des sapins de Noël, à condition de le faire en plein air, en retrait de commande ou par livraison. Acheter un arbre coupé trop jeune et qui mourra à la fin des fêtes ne pose-t-il pas problème ? Certains actes du quotidien comme la consommation de viande et les transports motorisés ont un impact bien plus négatif sur l’environnement [€], dédramatise Adeline Favrel, coordinatrice du Réseau Forêts de l’ONG France nature environnement, interrogée par Libération. « Mais si on veut vraiment faire un geste, on peut louer des sapins qui seront ensuite replantés », ajoute-t-elle. Elle suggère également de fabriquer son sapin soi-même « avec des matériaux de récup, des vieux cartons, etc. » et d’en faire en famille « une activité ludique ».