• UELa Pologne et la Hongrie ont opposé lundi leur veto au projet de budget de l’Union européenne et au plan de relance qui l’accompagne. Elles ont souhaité dénoncer ainsi la mise en place d’un mécanisme qui permet de conditionner l’attribution de fonds européens au respect de l’État de droit, comme l’a expliqué sur Twitter le porte-parole du Premier ministre hongrois. La Slovénie, qui ne s’est pas opposée à l’adoption du budget, leur a apporté son soutien mercredi.

    Lire l’article de Courrier international sur les discussions en cours.
  • PérouLe Parlement du Pérou a désigné lundi président par intérim le parlementaire centriste Francisco Sagasti, qui a prêté serment dès le lendemain. Le Parlement avait destitué le 9 novembre le président Martin Vizcarra en raison de soupçons de faits de corruption. Un premier président par intérim lui avait succédé, mais il a été contraint à la démission dimanche dernier après d’importantes manifestations contre sa désignation.

    Lire notre article sur la situation politique au Pérou.
  • ClimatLe Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative en France, a donné jeudi trois mois au gouvernement pour justifier qu’il atteindra bien en 2030 son objectif climatique avec les mesures actuelles. À cette date, le gouvernement prévoit que les émissions de gaz à effet de serre de la France soient inférieures de 40 % à leur niveau de 1990. Le Conseil d’État avait été saisi en janvier 2019 par la commune de Grande-Synthe (Nord) après que l’exécutif a refusé sa demande de prendre des mesures supplémentaires pour respecter l’objectif climatique.

    Lire notre panorama sur la transition énergétique.
  • Forces de l’ordreL’Assemblée nationale a adopté hier soir en première lecture l’article 24 de la proposition de loi « Sécurité globale ». Cet article prévoit de sanctionner la diffusion de « l’image du visage ou tout autre élément d’identification » d’un policier en intervention si elle a pour but de porter « atteinte à son intégrité physique ou psychique ». Face aux critiques, le gouvernement avait amendé la proposition pour préciser que cette interdiction s’applique « sans préjudice du droit d’informer » et à condition que l’intention de nuire aux forces de l’ordre soit « manifeste ».

    Lire notre article sur ce texte controversé.
  • RechercheLe Parlement a définitivement adopté hier le projet de loi de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030, après un ultime vote du Sénat à 244 voix contre 95. Le texte prévoit d’augmenter progressivement le budget de la recherche pour le porter à 20 milliards d’euros par an en 2030, « soit 5 milliards de plus qu’actuellement », précise le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Le projet de loi a donné lieu à une vive contestation dans le milieu de l’enseignement supérieur et de la recherche, notamment en raison de l’insuffisance des fonds alloués.

    Lire nos explications sur ce projet de loi.