21 novembre 2020

Ça veut dire quoi

ARN messager

Les laboratoires américain et allemand Pfizer et BioNTech ont annoncé hier le dépôt d’une demande de mise sur le marché urgente de leur vaccin contre le Covid-19. Ce vaccin, comme celui développé par le laboratoire américain Moderna, repose sur l’emploi de l’ARN (acide ribonucléique) messager. La technique traditionnelle consiste à injecter un agent pathogène inactivé ou atténué, incapable de provoquer la maladie, pour que le corps humain fabrique des anticorps. « Dans le cas des vaccins à ADN et ARN, le principe est fondamentalement différent : il s’agit de faire produire les fragments d’agents infectieux capables de stimuler la réponse immunitaire directement par les cellules du patient », explique Bruno Pitard, directeur de recherche à l’Inserm, dans le site The Conversation. Ces vaccins n’incorporent pas d’agent infectieux, mais des instructions génétiques permettant à l’organisme de fabriquer lui-même une fraction inactive du virus, puis les anticorps. Cette technique, jamais encore utilisée pour des vaccins humains, a pour avantage des temps de mise au point et de fabrication plus courts, mais implique un stockage des vaccins à basse température.