8 décembre 2020

C’est leur avis

De la transparence sur les propositions en faveur du climat

Le gouvernement a commencé hier à présenter les mesures de son futur projet de loi sur le climat aux 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat qui avaient rendu en juin 149 propositions pour lutter contre le réchauffement planétaire. Sébastien Treyer, directeur général de l’Iddri, un centre de réflexion sur le développement durable, demande que le processus législatif soit transparent.

« Plutôt que d’accepter que le processus de préparation du projet de loi ou de délibération au Parlement ne consiste surtout à renégocier à la baisse l’ambition de chaque mesure une par une, ou de demander sa suppression au titre de son manque d’efficacité ou de son impact social ou économique très important, le débat devrait avoir pour règle qu’il ne soit possible de demander qu’une mesure soit retirée qu’à la condition qu’une mesure alternative soit proposée et fasse la preuve qu’elle est autant ou plus efficace en matière de réduction de gaz à effet de serre et de respect de la justice sociale ; le retrait d’une mesure devrait également être justifié de manière transparente, afin de renforcer la confiance des citoyens. » Sébastien Treyer