9 décembre 2020

Ça alors

Un match interrompu après une accusation de racisme

Le match de football de Ligue des champions qui a débuté hier soir à Paris entre le Paris Saint-Germain et l’Istanbul Basaksehir a été interrompu après des accusations de propos racistes. L’entraîneur adjoint du club turc s’est offusqué que le quatrième arbitre roumain le désigne comme un « negru » (« noir » en roumain). L’ensemble des joueurs parisiens et stambouliotes ont décidé de quitter le terrain. Le match doit reprendre ce soir avec de nouveaux arbitres. La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a salué une « décision historique », en condamnant un « racisme ordinaire ». L’UEFA, l’association organisant les compétitions européennes de football, a annoncé mener une enquête. Les sanctions prévues par le règlement de l’UEFA en cas de comportement raciste par un supporter, un joueur ou un officiel ont été renforcées en 2013 et peuvent comprendre des suspensions de matchs, la fermeture du stade ou une disqualification du club.