• PoliceAlliance, l’un des principaux syndicats de la Police nationale, a déposé aujourd’hui en préfecture plus de 130 demandes de rupture conventionnelle de policiers de Grenoble. « Le président lâche les policiers », a déclaré le secrétaire départemental du syndicat en Isère, en réaction à l’interview d’Emmanuel Macron au média en ligne Brut le 4 décembre, dans laquelle il a reconnu des « comportements violents » chez certains policiers et des discriminations face aux contrôles d’identité.

  • DépistageLes agglomérations du Havre (Seine-Maritime) et de Charleville-Mézières (Ardennes) ont lancé aujourd’hui des campagnes de dépistage massif du Covid-19. Ces tests rapides s’adressent à tous les habitants, gratuitement et sans rendez-vous. L’objectif est de « casser les chaînes de contamination », explique la communauté urbaine du Havre. Des campagnes similaires auront lieu en janvier dans deux autres métropoles, dans le cadre d’une expérimentation pour améliorer la stratégie « tester, alerter, protéger », a annoncé le ministère de la Santé la semaine dernière.

  • AllemagneLa chancelière allemande, Angela Merkel, a annoncé hier un durcissement des mesures de lutte contre le Covid-19 avec la fermeture des commerces, à l’exception des magasins de consommation courante, et des écoles à partir de mercredi et jusqu’au 10 janvier. L’Allemagne a enregistré 341 cas de contamination pour 100 000 habitants ces 14 derniers jours contre 236 pour la France, selon les chiffres publiés aujourd’hui par l’ECDC, une des agences sanitaires de l’UE.

  • ManifestationsDes manifestations contre la proposition de loi « Sécurité globale » et le projet de loi sur les « principes républicains » ont rassemblé samedi 26 417 personnes selon le ministère de l’Intérieur – environ deux fois moins que la semaine précédente – et environ 60 000 personnes selon les organisateurs. 142 personnes ont été interpellées, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, selon lequel « plusieurs centaines de casseurs étaient venus pour commettre des violences ».

  • IranL’Union européenne a condamné samedi « dans les termes les plus forts » l’exécution en Iran de l’opposant Rouhollah Zam pour son rôle dans les manifestations de 2017 et 2018. Rouhollah Zam avait vécu plusieurs années en exil en France avant d’être arrêté l’an dernier lors d’un voyage en Irak.

    Lire l’article du Parisien sur Rouhollah Zam.