16 décembre 2020

Ça alors

Le Pakistan accélère le traitement judiciaire des affaires de viol

Le président du Pakistan, Arif Alvi, a promulgué hier une ordonnance pour accélérer les poursuites judiciaires en cas de viol. Elle crée des tribunaux spéciaux pour juger dans un délai de quatre mois les affaires de viols et d’abus sexuels commis à l’encontre de femmes et d’enfants. Le texte prévoit qu’un registre national des délinquants sexuels soit mis en place et que des cellules spéciales soient constituées pour accélérer le traitement des affaires. Elles devront notamment procéder aux examens médicaux des victimes de viol dans les six heures suivant l’enregistrement de la plainte. 22 000 cas de viols ont été signalés à la police au Pakistan depuis 2015, dont seuls 77 ont abouti à la condamnation de l’accusé, selon des statistiques officielles obtenues par la chaîne de télévision pakistanaise Geo News mi-novembre.