24 décembre 2020

Tout s'explique

Les recommandations pour la campagne de vaccination en France

Que recommande la Haute Autorité de santé pour la stratégie de vaccination ?

La Haute Autorité de santé (HAS), une autorité publique indépendante, a rendu aujourd’hui un avis concernant l’utilisation du vaccin contre le Covid-19 développé par les laboratoires allemand et américain BioNTech et Pfizer. L’Agence européenne des médicaments avait autorisé lundi sa mise sur le marché dans l’UE. À partir de l’étude de modèles mathématiques de transmission du virus, la HAS recommande de vacciner les personnes de plus de 16 ans, en priorité les plus âgées et les plus exposées. Cette stratégie « permet la plus grande réduction des formes sévères et des décès », décrit-elle. Elle déconseille l’administration du vaccin pendant la grossesse, « les données de tolérance étant encore insuffisantes », ainsi que chez les personnes présentant des antécédents de manifestations graves d’allergie. La HAS estime qu’il n’y a pas lieu de vacciner systématiquement les personnes ayant déjà développé une forme symptomatique du Covid-19.

Comment doit se dérouler la campagne de vaccination en France ?

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a confirmé aujourd’hui sur Twitter que la campagne de vaccination débuterait en France dimanche, le même jour que dans les autres pays de l’UE. Mardi sur TF1, il avait déclaré qu’elle serait facultative et commencerait dans plusieurs établissements pour personnes âgées. Selon la stratégie vaccinale présentée le 3 décembre par le gouvernement, une première phase, en janvier et février, concernera les personnes âgées résidant en établissement, ainsi que les professionnels à risque y exerçant, soit 1 million de personnes. Puis, à partir de mars, la phase 2 s’étendra aux personnes âgées de plus de 75 ans, à celles de plus de 65 ans atteintes de pathologies et aux professionnels de santé de plus de 50 ans atteints de pathologies. Puis une phase 3 touchera les « autres tranches de la population susceptibles d’être infectées ».

Où en sont les vaccinations à l’étranger ?

Plus d’un million de personnes ont reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19 aux États-Unis, 10 jours après le début de la campagne de vaccination, selon les dernières données de l’agence fédérale de protection de la santé publique. Cette campagne repose sur les vaccins BioNTech-Pfizer et Moderna. Au Royaume-Uni, plus de 500 000 personnes ont reçu le vaccin de BioNTech-Pfizer depuis le 8 décembre, a déclaré lundi le Premier ministre, Boris Johnson. En Chine, plus d’un million de personnes considérées à haut risque ont déjà été vaccinées, a annoncé la Commission nationale de santé le 19 décembre, bien que les vaccins administrés soient encore en cours de test. L’Organisation mondiale de la santé, une agence de l’ONU, a annoncé le 18 décembre avoir signé avec deux alliances internationales à but sanitaire, Gavi et Cepi, des accords pour acquérir près de 2 milliards de doses de vaccins pour en « assurer un accès juste et équitable » dans le monde.