7 janvier 2021

C’est leur avis

Une atteinte à la démocratie hongkongaise

Une cinquantaine d’anciens parlementaires d’opposition et de militants prodémocratie ont été arrêtés hier à Hong Kong, une région administrative spéciale de la Chine, en application d’une loi sur la sécurité nationale. Matthew Brooker, éditorialiste à Bloomberg, dénonce une atteinte à la démocratie.

« L’arrestation de plus de 50 militants prodémocratie à Hong Kong marque la tentative la plus radicale de Beijing de redéfinir l’arrangement “un pays, deux systèmes” qui a régi la rétrocession de l’ancienne colonie britannique à la Chine il y a 23 ans. […] Les arrestations de mercredi vont à l’encontre des assurances du chef de l’exécutif selon lesquelles la loi sur la sécurité nationale ne viserait qu’une “très petite minorité” de personnes. […] Lors du dernier vote libre qui s’est tenu à Hong Kong, des élections de conseil de district en novembre 2019, les forces prodémocratie ont remporté une victoire écrasante. Sur cette base, les militants arrêtés mercredi semblent représenter une majorité de la ville. » Matthew Brooker