8 janvier 2021

Tout s'explique

Les nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp

Quelles sont les nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp ?

L’application de messagerie WhatsApp a commencé ces derniers jours à demander à ses utilisateurs d’accepter de nouvelles conditions d’utilisation, qui entreront en vigueur le 8 février. Les usagers doivent les accepter pour continuer d’utiliser l’application au-delà de cette date. Ces nouvelles conditions autorisent WhatsApp à partager plus de données personnelles avec sa maison mère, Facebook, et les autres entités du groupe, telles que le nom et la photo de profil, les numéros de téléphone des contacts et des données liées à l’activité (fréquence, durée, etc.). Dans l’UE et au Royaume-Uni, ces nouvelles conditions d’utilisation ne serviront pas à Facebook « pour améliorer ses produits ou ses publicités », a précisé une porte-parole de WhatsApp. Elles permettront de développer des fonctionnalités pour les entreprises. Signal, un concurrent, a annoncé hier soir recevoir de nombreuses inscriptions d’utilisateurs refusant d’accepter les nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp.

Quels objectifs commerciaux le groupe Facebook poursuit-il ?

Le réseau social Facebook tire aujourd’hui l’essentiel de ses revenus de la publicité ciblée. Il ne vend directement aucune donnée personnelle aux annonceurs, mais propose à ces derniers des espaces publicitaires en ligne auprès d’une audience personnalisée en fonction de critères issus des données personnelles. Le groupe cherche à diversifier ses sources de revenus depuis plusieurs années, en développant des services d’e-commerce sur ses applications. WhatsApp, qui revendique 2 milliards d’utilisateurs dans le monde, propose depuis 2018 une version payante de son application WhatsApp Business pour les entreprises, qui leur permet de communiquer avec des clients et proposer leurs services via l’application. Les nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp sont « une annonce faite dans une perspective business. Facebook est dans une démarche de capitalisation de données massives », a estimé Merav Griguer, avocate et enseignante à Sciences Po, spécialiste de la protection des données, interrogée par Le Figaro. Actuellement, WhatsApp ne propose pas de publicité ciblée.

Comment les données personnelles sont-elles protégées en Europe ?

Entré en application dans les États membres de l’Union européenne en mai 2018, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) encadre la collecte et l’utilisation des données personnelles sur Internet. Il s’applique aux entreprises, aux organismes publics et aux associations dès lors qu’ils traitent des données personnelles de personnes se trouvant dans l’UE. Une donnée personnelle est toute information se rapportant à une personne identifiée ou identifiable (nom, photo, publications, etc.), selon la Cnil, l’autorité de contrôle en matière de protection des données personnelles en France. Le RGPD établit que les données doivent être collectées pour un but déterminé et légitime et les utilisateurs doivent être informés de l’utilisation qui sera faite de leurs données et consentir à leur collecte. Il permet aussi aux utilisateurs de récupérer et transférer gratuitement leurs données personnelles, pour passer d’un service à un autre par exemple.

POUR ALLER PLUS LOIN

Les explications de Brief.eco sur le modèle économique de Facebook.