• JusticeUne enquête préliminaire pour « prise illégale d’intérêts » a été ouverte contre le ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu, a annoncé aujourd’hui le parquet national financier, confirmant des informations du Canard enchaîné et de Libération. L’enquête concerne la période pendant laquelle Sébastien Lecornu présidait le conseil départemental de l’Eure, de 2015 à 2017.

    Lire l’article de Franceinfo sur le sujet.
  • Agressions sexuellesLe préfet Marc Guillaume, ancien secrétaire général du gouvernement, a annoncé aujourd’hui qu’il démissionnait des conseils d’administration où il côtoyait le constitutionnaliste Olivier Duhamel, ceux de Sciences Po, de la revue Pouvoirs et du club Le Siècle. Olivier Duhamel est visé par une enquête préliminaire pour viols et agressions sexuelles sur mineur de 15 ans. Proche d’Olivier Duhamel, l’ancienne ministre de la Justice Élisabeth Guigou a annoncé aujourd’hui qu’elle renonçait à présider la commission indépendante pour lutter contre l’inceste à la tête de laquelle elle avait été nommée le mois dernier.

  • NitritesTrois députés MoDem et LREM ont remis aujourd’hui un rapport parlementaire qui recommande l’interdiction des sels nitrités en 2023 pour les produits de salaison en raison de leur caractère cancérogène. Ces élus, qui ont déposé une proposition de loi en ce sens en décembre, préconisent également l’interdiction en 2025 des additifs nitrés pour « les produits de charcuterie traités thermiquement » (jambons, lardons, rillettes, etc.).

  • États-UnisLe vice-président des États-Unis, Mike Pence, a refusé hier d’invoquer le 25e amendement de la Constitution, qui permet de révoquer un président jugé inapte et de faire assurer l’intérim par le vice-président. Une résolution votée hier par les élus démocrates de la Chambre des représentants l’appelait à invoquer cet amendement à la suite de l’invasion le 6 janvier du siège du Parlement par des personnes répondant à un appel à manifester du président, Donald Trump.

    Lire notre article sur la seconde procédure de destitution visant Donald Trump.
  • MafiaLe procès de 350 personnes soupçonnées d’être liées à la mafia calabraise ’Ndrangheta s’est ouvert aujourd’hui dans un bunker aménagé spécialement dans la zone industrielle de Lamezia Terme, dans le sud de l’Italie. Il s’agit du plus important procès criminel en Italie depuis celui organisé en 1986 à Palerme au cours duquel 475 personnes avaient été jugées pour des soupçons de liens avec la mafia sicilienne Cosa Nostra.

    Écouter ou lire le reportage de France Culture.