19 janvier 2021

C'est leur avis

La violence politique continuera après Donald Trump

La passation de pouvoir entre Donald Trump et Joe Biden à la présidence des États-Unis est prévue demain. Colin Clarke, directeur politique du Soufan Group, une entreprise spécialisée dans le conseil en sécurité, craint sur RFI que le président sortant ait enclenché une ère de violence politique.

« La rhétorique violente de Donald Trump a jeté les bases de possibles violences politiques non pas pour des semaines, mais pour des mois ou des années. Il a tenté de délégitimer la présidence Biden et cela ne s’est pas produit en une nuit. Il a cultivé cela depuis des années. Je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent que c’est la conclusion logique de l’ère Trump. Je pense qu’en réalité c’est le début de quelque chose, plutôt que la fin. Je pense qu’on entre dans l’âge d’or de l’extrémisme de droite aux États-Unis. […] Dans l’ensemble du pays, cette menace n’a pas été prise suffisamment au sérieux. Les réseaux sociaux ont laissé la désinformation prospérer pendant des années sur leurs plateformes, les armes circulent de manière intensive, il y a toutes sortes de facteurs qui nous ont conduits à ce point. » Colin Clarke