21 janvier 2021

C'est leur avis

Les répercussions sociétales de la colonisation de l’Algérie

« Regarder l’histoire en face, c’est ce qui nous permettra de réconcilier les mémoires », a réagi hier soir Emmanuel Macron, après la remise du rapport de l’historien Benjamin Stora sur les moyens de réconcilier les mémoires autour de la guerre d’Algérie. Pascal Blanchard, historien spécialiste du fait colonial, estime sur Europe 1 que la question algérienne produit encore des séquelles dans la société française.

« Ça reste un des grands tabous, avec l’histoire coloniale dans sa globalité, du passé de l’histoire de France, parce que c’est une histoire complexe, douloureuse, brutale, une défaite aussi. […] 7 millions de Français sont liés aujourd’hui à l’Algérie dans ce pays, on a une jeunesse qui se cherche à travers cette question coloniale. Je pense que la meilleure manière d’essayer d’apaiser ce passé, de faire que la page de l’histoire se tourne, c’est de la regarder en face et d’en parler. […] Cette histoire n’est pas que lointaine, elle est aussi omniprésente pour une jeunesse qui cherche sa place dans notre histoire commune. Et c’est la mission de la République de faire que chacun se sente bien dans ce pays. » Pascal Blanchard