22 janvier 2021

Tout s’explique

L’UE face au regain de l’épidémie de Covid-19

Quelles nouvelles restrictions dans l’UE ont été présentées hier soir ?

Les 27 chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne ont tenu hier soir un sommet par visioconférence pour étudier la mise en place de nouvelles mesures communes pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. « Les voyages non essentiels devraient être fortement découragés » à l’intérieur d’un pays et d’un pays à l’autre, a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Face à la propagation de variants plus contagieux, elle a proposé l’instauration d’une nouvelle catégorie « rouge foncé » (voir la carte actuelle) pour les zones où le niveau de circulation du virus est très élevé. Elle impliquerait des restrictions supplémentaires pour les personnes en provenance de ces zones. L’Élysée a annoncé pour sa part hier soir qu’à partir de dimanche, tous les voyageurs voulant se rendre en France devraient présenter un test PCR négatif, sauf pour les voyages essentiels comme pour les travailleurs transfrontaliers.

Quels sont les problèmes de livraison des vaccins ?

Les dirigeants de l’UE « veulent que la vaccination soit accélérée. À cet égard, les engagements de livraison pris par les entreprises doivent être respectés », a déclaré hier soir Charles Michel, le président du Conseil européen, qui réunit les dirigeants des États membres de l’UE. La société BioNTech, qui a mis au point un vaccin avec le laboratoire Pfizer, a fait état la semaine dernière de retards dans la livraison des doses dans l’UE en raison de « modifications des processus de production » afin d’en augmenter ses capacités, avec la promesse de revenir au calendrier initial à partir du 25 janvier, puis d’accélérer les livraisons mi-février. L’UE a précommandé 300 millions de doses de ce vaccin. La société Moderna, dont le vaccin a été précommandé à 160 millions de doses, a commencé ses livraisons la semaine dernière. 7,35 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 ont été administrées dans l’UE au 21 janvier, dont plus de 823 000 en France, selon la base de données britannique Our World in Data (voir le graphique).

Quelles critiques sont faites sur les doses du vaccin Pfizer-BioNTech ?

Le vaccin est livré dans des flacons permettant de prélever cinq doses, selon la documentation initiale de Pfizer. Au vu de la quantité de sérum contenue dans un flacon, l’Agence européenne des médicaments (EMA), chargée de l’évaluation des médicaments dans l’Union européenne, a mis à jour, le 8 janvier, son protocole d’utilisation et considère qu’il est possible d’extraire six doses par flacon, à condition d’utiliser du matériel spécifique, précise l’EMA. Le ministère français de la Santé a déclaré à plusieurs médias, dont l’AFP, en début de semaine que l’extraction de la sixième dose nécessitait « un geste médical » précautionneux et des seringues appropriées, évoquant « un vrai défi ». La commande passée par l’UE à Pfizer est exprimée en doses, et non en flacons. Le laboratoire a expliqué, jeudi à l’AFP, réduire en conséquence le nombre de flacons prévus pour l’Europe.

POUR ALLER PLUS LOIN

L’acheminement des vaccins en France expliqué par le ministère de la Santé.