Photomaton. Vous vous rappelez sans doute que dans le film « Amélie Poulain », l’un des personnages principaux, Nino, fait la collection de portraits de « photomatons » qu’il trouve près des cabines. Mais saviez-vous que cette excentricité était inspirée d’une histoire vraie ? Dans une vidéo d’archives diffusée cette semaine sur Twitter, l’Institut national de l’audiovisuel revient sur cette anecdote et sur le mystère de l’homme qui collectionnait les portraits déchirés laissés près des « photomatons » de Paris.

Poésie inaugurale. Ses mains soutenaient avec grâce la diction de ses mots. La poétesse américaine Amanda Gorman, 22 ans, s’est fait remarquer grâce à la lecture d’un poème écrit pour l’investiture du président américain Joe Biden. Libération consacre un portrait à celle qui se verrait bien lui succéder un jour et qui fait de sa poésie un étendard de son engagement, tout en racontant également la vivacité de la poésie aujourd’hui aux États-Unis.

Baskets pour tous. Que vous les appeliez « baskets » ou « sneakers », vous en avez certainement une paire. Un épisode du podcast « Ensuite » de RTL se penche sur l’histoire de ces chaussures de sport entrées dans la culture populaire. Elles suscitent même la spéculation et l’engouement de marques de luxe et de dirigeants politiques, comme la vice-présidente américaine Kamala Harris, qui a fait la une de Vogue avec sa paire fétiche la semaine dernière.

Surfeuses émancipées. Quelques semaines après son 18e anniversaire, Sabah, seule surfeuse de Gaza, devra probablement arrêter le surf et obéir à son futur mari. Dans une série documentaire, Arte dresse le portrait de cinq femmes qui défient les coutumes et préjugés en surfant. À travers elles, chacun des cinq épisodes tournés dans des pays différents aborde de nombreux sujets : féminisation de la discipline, injonctions faites aux femmes, patriarcat ou encore préjugés sur les performances physiques des femmes.