25 janvier 2021

Tout s'explique

Des milliers de manifestants arrêtés en Russie

Quelle était l’ampleur des manifestations en Russie samedi ?

Plus de 3 700 personnes ont été arrêtées en Russie samedi lors de manifestations pour réclamer la libération de l’opposant russe Alexeï Navalny, selon l’organisation OVD-Info, spécialisée dans le suivi des manifestations en Russie. Plusieurs dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés à Moscou, la capitale, selon des recensements des agences de presse AFP et Reuters, et des affrontements ont eu lieu avec les forces de l’ordre. Des rassemblements non autorisés ont été recensés également dans plus de 120 villes par OVD-Info. Le haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères, Josep Borrell, a dénoncé des « détentions massives » et « l’usage disproportionné de la force ». Alexeï Navalny a été interpellé le 17 janvier à Moscou, de retour de cinq mois de convalescence en Allemagne après une tentative d’empoisonnement. Un tribunal a ordonné sa détention pendant 30 jours pour avoir violé les conditions d’une peine de prison avec sursis.

Qui est Alexeï Navalny ?

Alexeï Navalny est un avocat et militant russe de 44 ans, qui s’est fait connaître il y a une dizaine d’années en publiant des vidéos dénonçant la corruption du pouvoir russe. Mardi dernier, il a publié une vidéo, vue plus de 87 millions de fois, dans laquelle il accuse le président russe, Vladimir Poutine, de s’être fait bâtir un palais de plus d’un milliard d’euros au bord de la mer Noire. Vladimir Poutine a démenti ce matin en être le propriétaire. Alexeï Navalny a été incarcéré et condamné plusieurs fois ces dernières années et a été déclaré inéligible jusqu’en 2028 en raison d’une condamnation pour détournement de fonds. Le bureau moscovite de l’ONG de défense des droits humains Amnesty International a estimé que l’affaire pour laquelle il est accusé d’avoir violé les conditions de son sursis était « fondée sur des accusations à caractère politique ». Ancien membre du parti d’opposition libéral Iabloko, Alexeï Navalny en avait été exclu en 2007 en raison de ses prises de position nationalistes. Il exprimait alors également des positions anti-immigration.

Quel est le niveau de la corruption en Russie ?

La Russie se situe au 137e rang des pays les plus corrompus, selon l’indice de perception de la corruption de 2019 de Transparency International, une organisation de lutte contre la corruption. Depuis l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000, « la corruption a brusquement augmenté, tout particulièrement dans les milieux d’affaires, alors que la corruption de tous les jours entre citoyens ordinaires et structures étatiques n’a pas varié », notait la chercheuse russe en sociologie économique Svetlana Barsukova en 2013 dans une revue spécialisée. En 2019, l’OCDE, qui réunit 37 pays parmi les plus développés du monde, a affirmé que la Russie devait « renforcer la répression de la corruption transnationale », regrettant que le pays n’ait enquêté sur aucune affaire de corruption visant des agents publics dans le cadre de marchés commerciaux internationaux depuis au moins sept ans.

POUR ALLER PLUS LOIN

Des images de la manifestation à Moscou sur Le Figaro.

L’enquête de Navalny sur le palais de Poutine résumée sur L’Express.

Notre panorama sur la Russie de Vladimir Poutine.