1er février 2021

C’est leur avis

Les problèmes de la recherche française

L’Institut Pasteur a annoncé la semaine dernière l’abandon de son projet de vaccin contre le Covid-19 le plus avancé, tandis que le laboratoire français Sanofi n’envisage plus de commercialiser un vaccin contre le coronavirus avant le dernier trimestre 2021. Ancien président de l’Académie des sciences, une société savante, Bernard Meunier y voit dans Les Échos une conséquence d’un mauvais mode de fonctionnement de la recherche en France [€].

« Osons regarder et comprendre les raisons de ce décrochage. Évitons de dire que tout va bien et que quelques milliards de plus suffiraient. La gouvernance de nos structures de recherche est-elle adaptée aux enjeux actuels ? Non. […] Le financement de notre recherche utilise de manière excessive la méthode des appels à projets, lesquels sont trop souvent rédigés par des comités plus fascinés par des listes de mots-clés que par le soutien aux chercheurs et aux équipes compétentes. La sélection des projets laisse trop souvent la place à des critères annexes, avec le souci de faire plaisir à tout le monde en étant “à la mode”. Cela conduit à une recherche dont le premier but est devenu celui de produire des publications que les organismes d’évaluation comptent. » Bernard Meunier