• RussieLes autorités russes ont décidé aujourd’hui d’expulser des diplomates d’Allemagne, de Pologne et de Suède, accusés d’avoir participé le 23 janvier à des manifestations en soutien à l’opposant politique Alexeï Navalny déclarées illégales par le gouvernement. Le haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères, Josep Borrell, a « fermement condamné » cette décision, comme l’Allemagne et la France.

  • 5GLe Conseil constitutionnel, l’instance chargée de contrôler la conformité des lois à la Constitution, a validé les dispositions de la loi d’août 2019 soumettant à autorisation préalable du Premier ministre l’exploitation des équipements de réseaux 5G. Ce principe était contesté par les opérateurs de télécommunications Bouygues Telecom et SFR qui ont bâti une partie de leur réseau en faisant appel à l’équipementier chinois Huawei, soupçonné de liens avec le régime chinois.

  • FootballLa Ligue de football professionnel, l’association chargée d’organiser les compétitions professionnelles de football en France, et Canal+ ont annoncé hier soir avoir trouvé un accord pour la diffusion des matchs de Ligue 1 et de Ligue 2 jusqu’à la fin de la saison. Les droits télévisuels, source majeure de revenus pour les clubs de football professionnels, atteindront ainsi un peu plus de 680 millions d’euros cette saison, selon l’AFP, contre 1,15 milliard d’euros prévus avant la défaillance du groupe espagnol Mediapro.

    Lire l’explication des droits télévisuels par Brief.eco.
  • MayotteLa région de Mayotte est placée depuis aujourd’hui 18h heure locale en confinement pour trois semaines. Le ministère des Outre-Mer a expliqué hier que le nombre de contaminations au coronavirus responsable de l’épidémie de Covid-19 était passé en un mois de 50 à 415 cas pour 100 000 habitants. Le ministère s’inquiète de la présence de personnes de 45-60 ans en réanimation et juge « fort probable » qu’elle s’explique par la présence confirmée des variants britannique et sud-africain du virus dans l’île.

  • SanofiLe groupe pharmaceutique français Sanofi a annoncé aujourd’hui un bénéfice net de 12,3 milliards d’euros, plus de quatre fois supérieur à celui de 2019. Ce résultat s’explique notamment par la cession d’une partie de sa participation dans la firme de biotechnologie américaine Regeneron et par le succès du Dupixent, un anti-inflammatoire. Le groupe, qui a annoncé en juin un plan de suppression de 1 700 emplois en Europe, a repoussé en décembre à la fin de l’année la sortie d’un éventuel vaccin contre le Covid-19.

  • Agressions sexuellesLe président du parti politique Union populaire républicaine (UPR), François Asselineau, a été mis en examen aujourd’hui pour harcèlement moral et agressions sexuelles. Une enquête avait été ouverte le 15 mai dernier, à la suite de deux plaintes déposées, pour les mêmes motifs, par deux anciens salariés de l’UPR. L’homme politique avait à l’époque qualifié ces accusations de « calomnies ».