8 février 2021

C’est leur avis

Le difficile rôle des États-Unis dans la paix au Yémen

Le président des États-Unis, Joe Biden, a annoncé jeudi soir la « fin de tout soutien américain » à la coalition menée par l’Arabie saoudite face aux rebelles houthis dans la guerre au Yémen. Les journalistes du Washington Post Sudarsan Raghavan et Missy Ryan s’interrogent sur la faculté des États-Unis à jouer un rôle dans le processus de paix, après avoir soutenu l’offensive saoudienne pendant cinq ans.

« Jeudi, le président Biden a mis fin à ce qu’il restait du soutien des États-Unis aux opérations offensives de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite dans ce conflit, a promis d’intensifier les efforts diplomatiques pour mettre fin aux combats et a nommé un nouvel envoyé spécial de renom dans le pays. […] Une question clé est de savoir si les parties belligérantes au Yémen accepteront le virage brutal de la politique américaine et considéreront Washington comme un intermédiaire diplomatique neutre et digne de confiance. Les bombes américaines vendues à l’Arabie saoudite et ses alliés ont tué ou blessé des milliers de Yéménites, selon des groupes de défense des droits humains et des témoins oculaires. Dans les zones contrôlées par les Houthis, les États-Unis sont considérés comme un des principaux instigateurs de la guerre. » Sudarsan Raghavan et Missy Ryan