10 février 2021

Ça se chiffre

L’hébergement des personnes sans domicile

Dans un rapport sur le mal-logement mis en ligne la semaine dernière, la Fondation Abbé-Pierre observe la persistance d’une « saturation des dispositifs d’accueil » des personnes sans domicile. Entre 2010 et 2019, le nombre de places disponibles dans des centres d’hébergement d’urgence et des hôtels a plus que triplé, selon la direction générale de la Cohésion sociale, qui dépend du ministère des Solidarités et de la Santé. « Malgré les volontés de limiter la gestion dans l’urgence et le recours aux nuitées d’hôtel, la réponse humanitaire impose de recourir encore à ces dispositifs, sans perspective de véritable limitation à court terme », notait en 2019 la commission des Affaires sociales du Sénat. Elle expliquait la hausse constante des besoins d’hébergement par l’augmentation de la pauvreté et le « dynamisme des flux migratoires ces dernières années ». Un rapport sénatorial de novembre note qu’une place en hôtel coûte près de 7 000 euros par an « contre 6 400 euros pour un hébergement en CHRS, où les personnes sont beaucoup mieux accompagnées ».