10 février 2021

Ça alors

Le Parlement néo-zélandais rend le port de la cravate facultatif

Le président du Parlement de Nouvelle-Zélande a annoncé ce matin que le port de la cravate n’était désormais plus obligatoire pour siéger. Cette décision survient au lendemain de l’expulsion d’un député maori venu dans l’hémicycle sans cravate. Rawiri Waititi arborait à la place un pendentif traditionnel maori. « Il ne s’agit pas de cravate, mais d’identité culturelle », avait déclaré le député avant son expulsion. Il avait ensuite estimé sur Twitter que cette obligation renvoyait à « des règles coloniales désuètes ». Le règlement du Parlement impose une « tenue de travail appropriée » aux députés et exigeait jusque-là le port de la cravate pour les hommes. Parmi les 120 députés néo-zélandais, près d’un sur cinq est maori depuis les élections législatives d’octobre, selon le Parlement. La population maorie représente environ 17 % des 5 millions d’habitants du pays, selon une estimation publiée en juin par l’agence gouvernementale de statistiques.