25 février 2021

Tout s’explique

Le Ghana reçoit la première livraison mondiale du dispositif Covax

En quoi consiste le dispositif de vaccins Covax ?

Le Ghana a reçu hier la première livraison mondiale de vaccins contre le Covid-19 du programme international Covax annoncé en avril par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une agence de l’ONU. 600 000 doses du vaccin produit par AstraZeneca ont été livrées à Accra, la capitale ghanéenne, et une autre livraison est attendue cette semaine en Côte d’Ivoire, a précisé l’OMS. Le dispositif Covax vise à fournir des vaccins contre le Covid-19 de manière équitable à près de 200 pays participants, y compris les plus pauvres grâce à un mécanisme de financement solidaire soutenu entre autres par l’UE et les États-Unis. Est prévue la livraison de 2 milliards de doses en 2021, dont plus de la moitié à 92 pays et territoires à faibles revenus. L’objectif est de vacciner 20 % de la population de chaque pays participant avant la fin de l’année, en priorité les soignants et les plus vulnérables.

Quelles critiques sont faites sur la répartition des vaccins entre pays ?

L’OMS a condamné à plusieurs reprises ces dernières semaines l’iniquité dans l’accès aux vaccins contre le Covid-19. La quasi-totalité des pays qui vaccinent actuellement sont des pays riches et « pendant ce temps, 130 pays, totalisant 2,5 milliards de personnes, n’ont toujours pas administré une seule dose », a déploré le 9 février le directeur général de l’OMS. Plusieurs organismes, ONG et personnalités scientifiques ont appelé à faire des vaccins contre le Covid-19 un « bien public mondial » qui échappe aux marchés. Les vaccins développés par l’industrie pharmaceutique sont protégés par des brevets, qui leur confèrent un monopole sur leurs produits pendant une période donnée. Une demande déposée en octobre par l’Afrique du Sud et l’Inde pour déroger temporairement à ces brevets et permettre une meilleure diffusion des vaccins est à l’étude à l’Organisation mondiale du commerce, une institution de régulation des échanges internationaux.

Où en est l’épidémie de Covid-19 en Afrique ?

Neuf pays africains ont commencé leur campagne de vaccination, selon un recensement de l’AFP. Le Maroc est le plus avancé, selon la base de données britannique Our World in Data. Le continent africain a enregistré un total de plus de 2,8 millions de cas positifs depuis le début de la pandémie et plus de 70 000 morts, selon les données de l’OMS. L’Afrique du Sud est le pays le plus touché du continent, avec plus de 1,5 million de cas positifs cumulés et près de 50 000 morts. Le bureau africain de l’OMS a rapporté mi-février que la seconde vague de l’épidémie, qui a culminé début janvier, s’est propagée beaucoup plus rapidement que la première et que le continent connaît désormais un taux de mortalité de 3,7 %, « bien supérieur à la moyenne mondiale ». Si l’Afrique semble relativement épargnée au regard de ses 1,3 milliard d’habitants, des ONG font valoir que ces chiffres reposent sur des tests de dépistage peu déployés.

POUR ALLER PLUS LOIN

L’article de Brief.eco sur l’économie des vaccins.

Les explications sur le financement du programme Covax dans Les Échos.