25 février 2021

C'est leur avis

La dépendance de l’UE à la Russie la rend vulnérable

Les ministres des Affaires étrangères de l’UE sont convenus lundi de prendre des sanctions contre des responsables russes en réponse à la détention de l’opposant russe Alexeï Navalny. Ces sanctions doivent être précisées et adoptées lors d’une prochaine réunion. Le journal espagnol La Vanguardia estime dans un éditorial que l’UE est trop dépendante de la Russie pour lui imposer des sanctions suffisamment sévères.

« La question fondamentale est de définir quelles relations l’UE veut établir avec la Russie. Si vous pariez sur une défense sans compromis des droits humains et des sanctions sévères contre Moscou, ou si vous continuez comme jusqu’à présent sur la voie pragmatique en raison de la dépendance européenne à l’énergie russe. […] Près des deux tiers du pétrole importé dans l’UE proviennent de Russie, qui est aussi son principal fournisseur de gaz naturel. La dépendance énergétique de l’UE envers un pays avec lequel elle est en conflit permanent la rend vulnérable. Si Moscou décidait de fermer le robinet, l’Europe aurait un sérieux problème. Quand l’UE prépare de nouvelles sanctions, elle ne perd pas de vue la nécessité de maintenir le dialogue avec la Russie. Car elle est aussi tributaire du pays dans plusieurs conflits internationaux. »