4 mars 2021

Tout s'explique

Dissensions face à la lenteur de la vaccination dans l’UE

Qu’ont annoncé la Commission européenne et l’Agence européenne des médicaments ?

L’Agence européenne des médicaments, chargée de l’évaluation des médicaments dans l’UE, a annoncé aujourd’hui avoir commencé l’examen du vaccin contre le Covid-19 Spoutnik V développé en Russie. Selon une étude publiée début février dans la revue médicale britannique The Lancet, ce vaccin est efficace à près de 92 %. L’accélération de la vaccination dans l’UE est primordiale alors que la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé lundi la présentation ce mois-ci d’une proposition législative pour la mise en place d’un « passeport digital vert ». Selon elle, ce passeport a pour objectif d’indiquer si la personne est vaccinée, porteuse d’anticorps ou a été testée négative. Il a pour but de permettre « progressivement » aux Européens de « se déplacer en toute sécurité dans l’Union européenne ou à l’étranger, pour le travail ou le tourisme ».

Quel est le projet de partenariat du Danemark et de l’Autriche avec Israël ?

Le ministère français des Affaires étrangères a critiqué hier soir les tractations menées par l’Autriche et le Danemark avec Israël pour un partenariat dans les vaccins. Il a estimé que « la solution la plus efficace » devait « continuer de reposer sur le cadre européen », consistant à négocier des doses en commun et à les répartir en fonction de la population des États membres. Les dirigeants autrichien et danois se sont rendus aujourd’hui en Israël pour discuter d’un projet de partenariat dans la recherche et la production de vaccins de deuxième génération face aux variants du Covid-19. Le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, a déclaré mardi que l’Autriche devait se préparer à ne plus « dépendre uniquement de l’UE pour la production de vaccins de deuxième génération » et que l’Agence européenne des médicaments était « trop lente pour approuver les vaccins ». Au 3 mars, 2,6 % de la population de l’Union européenne avait été entièrement vaccinée contre le Covid-19, selon la base de données britannique Our World in Data, contre 8,1 % aux États-Unis et 41,3 % en Israël.

Quels sont les pays membres de l’UE ayant commandé leurs propres doses de vaccins ?

La Hongrie est le premier pays de l’UE à avoir autorisé des vaccins qui n’avaient pas été approuvés par l’Agence européenne des médicaments. Fin janvier, elle a autorisé le vaccin chinois Sinopharm, dont elle a commandé de quoi vacciner 2,5 millions de ses 9,8 millions d’habitants, avant d’autoriser début février le vaccin russe Spoutnik V. Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, s’est fait administrer dimanche une dose du vaccin chinois. Se tournant elle aussi vers la Russie, la Slovaquie a reçu les premières doses du vaccin Spoutnik V, dont elle a commandé de quoi vacciner 1 million de ses 5,5 millions d’habitants, a annoncé lundi le Premier ministre slovaque, Igor Matovic. Si elle n’a pas commandé de vaccin non homologué dans l’UE, l’Allemagne a toutefois contourné le dispositif de distribution européen en signant un contrat en septembre dernier avec les laboratoires Pfizer et BioNTech pour obtenir de quoi vacciner 15 millions de personnes supplémentaires.

POUR ALLER PLUS LOIN

Un reportage de Franceinfo dans le laboratoire où a été développé le vaccin Spoutnik V.