• SarkozyLe parquet national financier a annoncé aujourd’hui son intention de faire appel de la décision du tribunal de Paris qui a condamné lundi Nicolas Sarkozy à trois ans de prison dont un ferme pour corruption et trafic d’influence. Un appel du ministère public permet à une cour d’appel de prononcer des peines plus lourdes qu’en première instance. L’avocate de Nicolas Sarkozy a annoncé lundi que son client souhaitait faire appel de sa condamnation.

    Lire notre article sur les affaires judiciaires impliquant Nicolas Sarkozy.
  • VaccinationUn décret publié aujourd’hui autorise, en France, les pharmaciens et les sages-femmes à prescrire des vaccins contre le Covid-19. Ils peuvent également administrer les doses, tout comme les infirmiers. Cette décision s’inscrit dans la stratégie du gouvernement d’accélérer la vaccination. L’Agence régionale de santé d’Île-de-France, chargée localement de l’application de la politique de santé publique, a annoncé aujourd’hui que 118 centres de vaccination seraient exceptionnellement ouverts ce week-end pour administrer 51 000 doses de vaccin.

    Voir l’évolution de la vaccination dans le monde sur Our World in Data
  • ÉthiopieLe secrétaire général adjoint des Nations Unies aux Affaires humanitaires a réclamé hier soir, devant le Conseil de sécurité de l’ONU, le retrait des troupes érythréennes du Tigré, région du nord de l’Éthiopie où des combats ont lieu depuis novembre. Il a également demandé d’intensifier l’action humanitaire. La Haute‑Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme a demandé hier soir une « enquête indépendante et objective » sur la situation au Tigré.

    Lire notre article sur les accusations de crimes de guerre en Éthiopie.
  • SénégalUne personne est morte hier, selon le gouvernement sénégalais, durant les manifestations et les émeutes qui ont lieu dans plusieurs villes depuis mercredi, en réaction à l’arrestation de l’opposant politique Ousmane Sonko. Soupçonné de viols et de menaces de mort, il a été placé aujourd’hui en garde à vue pour troubles à l’ordre public. Le régulateur audiovisuel national a décidé hier soir de suspendre pour 72 heures deux chaînes de télévision privées, leur reprochant d’avoir diffusé « en boucle des images de violence ».

  • Hong KongLe gouvernement chinois a présenté aujourd’hui à l’Assemblée populaire une réforme du système électoral de Hong Kong. Il propose de permettre au comité électoral, qui nomme le chef de l’exécutif de la région administrative spéciale de Hong Kong, de confirmer les candidats aux élections du Conseil législatif, le Parlement de Hong Kong. Une telle mesure aurait pour conséquence d’empêcher certains opposants d’être candidats.

    Lire notre article de juillet sur le changement de législation appliqué à Hong Kong.