• BrésilUn juge de la Cour suprême brésilienne a annulé hier soir les condamnations pour corruption et blanchiment d’argent de l’ancien président du Brésil Luiz Inacio Lula da Silva, dit Lula. Il a estimé que le tribunal qui l’avait condamné n’avait pas la compétence pour le juger et que ces affaires relevaient d’un tribunal fédéral. L’annulation de ces condamnations rend possible une candidature de Lula à l’élection présidentielle prévue l’an prochain au Brésil.

  • CatalogneLe Parlement européen a voté aujourd’hui la levée de l’immunité parlementaire de trois députés européens catalans indépendantistes, dont l’ancien président de la Catalogne, Carles Puigdemont. Cette décision permet aux justices belge et écossaise d’examiner les demandes d’extradition émises par la justice espagnole, qui accuse les trois élus de sédition pour l’organisation d’un référendum sur l’indépendance de la Catalogne en 2017.

    Lire notre article d’octobre 2019 sur le mouvement indépendantiste catalan.
  • États-UnisDans une recommandation publiée hier soir, l’agence fédérale américaine de contrôle et de prévention des maladies a estimé que les personnes vaccinées contre le Covid-19 pouvaient désormais se réunir entre elles en intérieur sans porter de masque ni respecter de distanciation physique. L’agence considère qu’une personne vaccinée peut également s’abstenir de toute quarantaine et test si elle est cas contact sans symptôme.

  • ArchivesLa présidence de la République a annoncé aujourd’hui que des documents couverts par le « secret défense » de plus de 50 ans seraient déclassifiés dès demain (jusqu’à 1970 inclus) sur décision d’Emmanuel Macron, notamment ceux « relatifs à la guerre d’Algérie ». Il s’agissait d’une des recommandations de l’historien Benjamin Stora, auquel le chef de l’État avait commandé un rapport sur la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie, remis le 20 janvier.

    Lire notre dernier article sur la mémoire de la guerre d’Algérie.
  • Essais nucléairesEn partenariat avec plusieurs médias, le média d’investigation Disclose a publié aujourd’hui une enquête selon laquelle l’État français a caché aux populations de la Polynésie française les conséquences sanitaires des essais nucléaires qui y ont été menés entre 1966 et 1996. Menée avec un collectif de modélisation et un programme de recherche de l’université américaine de Princeton, l’enquête réévalue fortement l’exposition à la radioactivité des habitants de ces îles du Pacifique.

    Lire l’enquête sur le site de Disclose.
  • ConfinementLes habitants de la collectivité de Wallis-et-Futuna, dans l’océan Pacifique, sont soumis depuis ce matin à un « confinement général » de 15 jours, incluant la fermeture des établissements scolaires. « Ces dispositions strictes sont rendues nécessaires par la confirmation de 19 cas positifs » de Covid-19 en 48 heures depuis la campagne de dépistage lancée dimanche, précise la préfecture.