9 mars 2021

C'est leur avis

La Chine va finir par pousser l’Europe à bout

Les autorités chinoises ont présenté vendredi un projet de loi visant à confirmer les candidats aux élections pour le Parlement de Hong Kong, afin de s’assurer que seuls des « patriotes » peuvent se présenter. Professeur d’administration publique aux États-Unis, Minxin Pei estime dans le Los Angeles Times que les atteintes à la démocratie commises par la Chine vont pousser les Européens à sortir de leur neutralité.

« Actuellement, de nombreux pays européens hésitent à vraiment s’engager dans une nouvelle coalition menée par les États-Unis contre la Chine. Hormis leurs importants intérêts commerciaux en Chine, ils craignent qu’une rivalité géopolitique sino-américaine incontrôlée plonge le monde dans une nouvelle guerre froide, perturbe et fragmente l’économie mondiale et condamne tout espoir de combattre le changement climatique. Mais les dirigeants européens doivent en fin de compte répondre à leurs électeurs, dont beaucoup se soucient profondément des droits humains et demandent une politique plus dure à l’égard de la Chine. L’Allemagne et la France, en particulier, ne tarderont pas à trouver intenable de maintenir une politique qui s’appuie sur une neutralité stratégique pour préserver leurs intérêts économiques en Chine. » Minxin Pei