• ChineLe ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé aujourd’hui des sanctions visant quatre entités et 10 personnalités européennes. Elles interviennent en représailles à des sanctions adoptées plus tôt dans la journée par le Conseil de l’UE, représentant les États membres, pour atteintes aux droits humains contre la minorité musulmane des Ouïghours. L’eurodéputé Raphaël Glucksmann, qui dénonce depuis plusieurs mois un « génocide culturel », figure parmi les Européens sanctionnés.

    Lire notre dossier sur les minorités ethniques en Chine.
  • JOLe comité d’organisation des Jeux olympiques de Tokyo et le gouvernement japonais ont annoncé samedi que les JO prévus du 23 juillet au 8 août et les Jeux paralympiques prévus du 24 août au 5 septembre se dérouleraient sans spectateurs venus de l’étranger, en raison du Covid-19. La pandémie avait déjà eu pour effet de reporter d’une année les deux événements, qui auraient dû se dérouler à l’été 2020.

  • MaliLe groupe État islamique a revendiqué hier une attaque dans laquelle 33 soldats maliens ont été tués la semaine dernière dans le nord-est du Mali. Il s’agit de l’attaque djihadiste la plus meurtrière contre les forces armées maliennes depuis le début de l’année.

  • Islam en FranceQuatre fédérations musulmanes, dont celle de la Grande Mosquée de Paris, ont annoncé hier la mise en place d’une nouvelle coordination dans le but d’une « refondation de la représentation du culte musulman en France ». Elles avaient quitté mercredi le bureau exécutif du Conseil français du culte musulman, une association représentant ce culte auprès des pouvoirs publics, en critiquant un manque de consultation de la part du président de cette organisation.

  • Mesures sanitairesEnviron 6 500 personnes ont participé hier à un défilé de carnaval non autorisé à Marseille, selon la préfecture des Bouches-du-Rhône. Les participants étaient très majoritairement non masqués, selon les images prises par des journalistes et d’autres témoins. Neuf personnes ont été interpellées et plusieurs dizaines ont été verbalisées, a déclaré la porte-parole du ministère de l’Intérieur ce matin sur Franceinfo.

    Voir des images sur le site de France Inter.