23 mars 2021

Tout s'explique

La France va ouvrir 35 « vaccinodromes » contre le Covid-19

Qu’a annoncé le gouvernement sur les vaccinodromes ?

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé hier après-midi l’ouverture d’au moins 35 grands centres de vaccination contre le Covid-19 à partir d’avril. Ces centres, appelés « vaccinodromes », seront déployés par le Service de santé des armées et les pompiers et « un certain nombre d’autres » seront ouverts par l’État et l’Assurance maladie, a précisé Olivier Véran. Ils doivent permettre de vacciner plusieurs centaines de personnes par jour dans un grand lieu public, comme un stade. Certains ont déjà été ouverts par des collectivités locales, comme à Marseille et Lyon. Pour accélérer la vaccination, Emmanuel Macron en a annoncé aujourd’hui l’extension dès samedi aux plus de 70 ans sans comorbidités. Il a appelé à « vacciner tous les jours », en rappelant qu’il était prévu que 10 millions de Français aient reçu au moins une dose de vaccin mi-avril. Hier, ils étaient environ 6,36 millions, selon les données du ministère de la Santé.

Pourquoi la France change-t-elle de stratégie ?

Jusqu’alors, le gouvernement avait refusé de vacciner contre le Covid-19 via des vaccinodromes. Début janvier, Olivier Véran avait expliqué préférer une « vaccination de proximité ». Il avait justifié cette prise de position par l’échec de la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) en 2009-2010, qui reposait massivement sur des vaccinodromes. Seules 5,4 millions de personnes avaient alors été vaccinées, ce qui représentait 13 % des doses de vaccins livrées, selon un rapport de 2011 de la Cour des comptes. L’organisme chargé du contrôle de la dépense publique critiquait l’organisation de la campagne vaccinale, « appuyée trop exclusivement » sur ces centres au détriment de l’hôpital et de la médecine de ville, et la jugeait « coûteuse au regard des résultats obtenus ». Pour justifier le changement de stratégie sur le Covid-19, le ministre de la Santé a précisé hier que la France allait bénéficier d’une accélération des livraisons de vaccins à partir d’avril.

Quels autres pays ont recours aux vaccinodromes ?

Plusieurs pays, comme l’Allemagne, les États-Unis et Israël, ont déployé des vaccinodromes contre le Covid-19. Aux États-Unis, des centres de vaccination installés dans des lieux publics comme des stades ou des écoles permettent de vacciner entre 1 000 et 6 000 personnes par jour selon la configuration des lieux, selon la Fema, l’agence fédérale des situations d’urgence. Des vaccinodromes mobiles ont également été déployés, par exemple sur des parkings. 100 millions de doses de vaccin ont ainsi été administrées en 58 jours, a rapporté le président américain, Joe Biden, le 18 mars. En Israël, près de 56 % de la population avait reçu hier au moins une dose de vaccin, selon les chiffres du ministère israélien de la Santé. En Allemagne, malgré le déploiement de vaccinodromes ouverts tous les jours sur le territoire, la proportion de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin était proche de celle de la France, à 9,2 %, selon les données du jour du ministère allemand de la Santé.

POUR ALLER PLUS LOIN

Nos graphiques sur l’épidémie de Covid-19 en France.