24 mars 2021

Tout s'explique

Le président du Congo-Brazzaville réélu dès le premier tour

Quel est le résultat de l’élection présidentielle au Congo-Brazzaville ?

Le président de la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso, a largement été réélu dès le premier tour de l’élection présidentielle qui s’est déroulée dimanche, a annoncé hier soir le ministre de l’Intérieur. Il s’agit de son quatrième mandat consécutif. Arrivé au pouvoir en 1979, battu électoralement en 1992 et revenu à la tête du pays en 1997 à la faveur d’un coup d’État, Denis Sassou-Nguesso a déjà passé près de 37 ans cumulés au pouvoir. La modification en 2015 de la Constitution du pays lui a permis de se présenter à deux élections présidentielles supplémentaires. L’opposition a contesté le résultat de l’élection de dimanche. Le candidat arrivé en deuxième position est décédé lundi du Covid-19, avant que les résultats définitifs ne soient dévoilés. L’opposition fait valoir que selon la Constitution, l’élection doit être reportée ou annulée en cas de décès d’un des candidats.

Quelle est la situation économique et sociale dans le pays ?

L’économie du Congo est fortement dépendante du secteur du pétrole, qui représentait en 2018 près de la moitié du PIB (la production de biens et de services dans le pays), selon la Banque mondiale, un organisme de financement du développement. Le pays (voir la carte), peuplé de 5,4 millions d’habitants, a connu en 2014 une crise économique de grande ampleur à la suite de la baisse des prix du pétrole. Son PIB n’a cessé de baisser depuis 2014, s’effondrant même de plus de 10 % en 2016, selon le Fonds monétaire international (FMI), un organisme international chargé de venir en aide aux pays connaissant des difficultés financières. Cette crise économique a entraîné une hausse de l’extrême pauvreté, alors que la pauvreté avait été réduite au cours de la décennie précédente, selon la Banque mondiale. Le Congo a bénéficié en 2019 d’une aide financière d’un montant de près de 450 millions de dollars de la part du FMI afin de soutenir et relancer l’économie du pays.

Comment a évolué la démocratie en Afrique ?

Comme Denis Sassou-Nguesso, plusieurs dirigeants africains sont restés pendant plusieurs dizaines d’années au pouvoir. « Jusqu’à la fin des années 1980, seuls le Botswana, la Gambie et l’île Maurice avaient des systèmes démocratiques », soulignait en 2015 le professeur Phil Mtimkulu, spécialiste de la gouvernance en Afrique, dans le site The Conversation. Cette situation s’est néanmoins inversée au cours des 30 dernières années. « Depuis les années 1990, tous les États du continent ont instauré un processus électoral pluraliste avec la mise en concurrence des candidats, à l’exception de l’Érythrée », expliquait l’an dernier le chercheur et ancien diplomate Pierre Jacquemot à RFI. Ce mouvement démocratique a été amorcé sous la pression des populations, selon le chercheur. Il note cependant que « rares sont les scrutins africains qui respectent les règles formelles de la démocratie électorale ». Dans l’édition 2020 de son étude annuelle sur la démocratie, The Economist Intelligence Unit (EIU), un cabinet d’analyse britannique, a trouvé moins de 10 démocraties complètes ou imparfaites parmi la cinquantaine de pays africains analysés.

POUR ALLER PLUS LOIN

Un article de RFI revenant sur les évolutions démocratiques en Afrique.