30 mars 2021

C’est leur avis

Protéger davantage les lanceurs d’alerte

La justice a condamné hier les laboratoires français Servier à 2,7 millions d’euros d’amende dans l’affaire du Mediator. Dans le JDD, l’avocat Pierre Farge estime que ce jugement montre qu’il faut mieux protéger les lanceurs d’alerte.

« Irène Frachon aura passé près de 15 ans à se battre pour la cause des malades et des morts du Mediator. […] Le tribunal judiciaire de Paris vient de rendre son jugement. Un aboutissement pour la lanceuse d’alerte à l’origine du scandale et un début de réparation pour les parties civiles, quoiqu’il y ait sur ce point encore beaucoup à faire. […] Ce jugement sans précédent pose également la question de la protection et de la prise en charge du lanceur d’alerte à l’origine du scandale, en l’occurrence Irène Frachon. Intervenant dans le procès correctionnel comme témoin – et non comme partie civile –, elle ne pouvait bénéficier d’aucune indemnisation, qu’elle ne demandait d’ailleurs pas. Mais combien de lanceurs d’alerte disposent de cette force morale et surtout de cette possibilité matérielle de ne pas dépendre d’une remise en état pour le tort causé lorsqu’on ne peut pas forcément garder son emploi, payer son loyer et faire vivre sa famille ? » Pierre Farge