31 mars 2021

Ça alors

Des sous-vêtements spécifiques pour les soldates suisses

Le porte-parole d’Armasuisse, l’office fédéral suisse responsable de l’acquisition de matériel pour l’armée, a déclaré hier au média Watson que des « sous-vêtements fonctionnels spécifiques aux femmes », courts pour l’été et longs pour l’hiver, seraient testés pendant un mois en avril dans l’armée suisse. Ce test vise à répondre en partie à la proposition d’une conseillère nationale, qui a recommandé mi-mars que l’armée adapte ses uniformes et ses équipements aux femmes, ce qui n’était pas encore le cas jusqu’ici, afin de contribuer à la féminisation de l’armée. Le 8 mars, le département suisse de la Défense, l’équivalent d’un ministère, a rendu public un rapport recommandant plusieurs autres mesures pour féminiser l’armée suisse, comme la formation de ses cadres contre le sexisme ou un accès facilité au travail à temps partiel. L’armée suisse ne compte que 0,9 % de femmes. En France, elles représentent 15,5 % de l’effectif, d’après des données du ministère français des Armées de 2019.