1er avril 2021

C'est leur avis

Des véhicules électriques européens pour les ménages modestes

Le projet de loi Climat est examiné à l’Assemblée nationale depuis lundi. Le texte prévoit d’instaurer des zones à faibles émissions d’ici 2025 et d’interdire la vente des véhicules les plus polluants en 2030. Julia Poliscanova et Diane Strauss, deux responsables de l’ONG Transport & Environnement, estiment dans Le Monde qu’il faut créer les conditions de l’essor d’un marché des véhicules électriques d’occasion.

« Si les gouvernements ne rehaussent pas les normes européennes de CO2, les ventes de véhicules électriques seront amenées à stagner pendant la décennie 2020. En conséquence, le marché de l’occasion de 2030 risque fort d’être saturé de SUV lourds, polluants et donc surtaxés. Les ménages modestes se tourneront alors vers des véhicules électriques neufs à bas coûts, produits sur d’autres continents, au détriment de l’industrie automobile européenne. C’est pour éviter ce scénario catastrophe qu’il faut dès maintenant déployer des véhicules électriques européens qui viendront alimenter le marché de l’occasion. Cela implique une trajectoire nationale ambitieuse, en cohérence avec des normes européennes rehaussées. » Julia Poliscanova et Diane Strauss