• VaccinsLes dirigeants des États membres de l’UE ont trouvé hier soir un accord pour la répartition de 10 millions de doses du vaccin BioNTech-Pfizer au deuxième trimestre. 19 États membres ont accepté de réduire le nombre de doses leur revenant pour augmenter de près de 3 millions celles à destination des États membres qui en ont le plus besoin : la Bulgarie, la Croatie, l’Estonie, la Lettonie et la Slovaquie. Seules l’Autriche, la Slovénie et la République tchèque ont refusé de céder une partie de leurs doses.

  • Suez-VeoliaL’Autorité des marchés financiers (AMF), un organisme de régulation public indépendant, a critiqué aujourd’hui le dispositif imaginé par le groupe français de gestion de l’eau et des déchets Suez pour contrer l’offre publique d’achat déposée par son concurrent Veolia. Il a estimé qu’il portait « atteinte aux règles et principes » de transparence du marché et de loyauté dans la compétition.

    Lire les explications de l’AMF.
  • UkraineLe président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a dénoncé hier soir une « augmentation de la présence de troupes russes à la frontière » avec son pays, accusant la Russie de vouloir « créer une atmosphère de menace ». Il a déclaré que 20 soldats ukrainiens avaient été tués et 57 blessés depuis le début de l’année dans l’est du pays où l’armée ukrainienne fait face à des troupes séparatistes pro-russes.

  • Belgique34 personnes ont été blessées, dont 26 policiers, lors de la dispersion d’un rassemblement interdit dans un parc de Bruxelles, la capitale belge, selon la police locale. 1 500 à 2 000 personnes avaient défié les règles sanitaires pour répondre à un appel posté sur Facebook prétendant que le parc accueillerait un festival avec plusieurs DJ renommés.

  • FestivalsLes organisateurs du festival de bande dessinée d’Angoulême ont annoncé aujourd’hui l’annulation de l’événement prévu cette année exceptionnellement en juin. Les organisateurs des festivals musicaux des Eurockéennes de Belfort et Musilac à Aix-les-Bains ont également annoncé aujourd’hui l’annulation de leurs éditions prévues en juillet. Ils jugent impossibles les conditions imposées par le gouvernement : 5 000 spectateurs maximum, assis, sans service de restauration ni buvette.