• VaccinationLa vaccination contre le Covid-19 est étendue depuis aujourd’hui aux personnes de 55 ans et plus, a annoncé hier le ministre de la Santé, Olivier Véran, dans le JDD. Elles peuvent se faire vacciner avec les vaccins d’AstraZeneca ou de Johnson & Johnson, dont une première livraison était attendue aujourd’hui. Olivier Véran a également annoncé que le délai entre deux doses de vaccin Pfizer-BioNTech ou Moderna passerait à compter de mercredi de 28 à 42 jours, sauf avis médical contraire.

    Consulter nos graphiques sur l’avancement de la vaccination en France.
  • DépistageLa vente en pharmacie d’autotests de dépistage du Covid-19 est autorisée depuis aujourd’hui, selon un arrêté publié au Journal officiel hier. Ces tests antigéniques sont destinés aux personnes de plus de 15 ans sans symptômes et qui ne sont pas cas contact. Ils fonctionnent par auto-prélèvement nasal et délivrent le résultat en 15 minutes environ.

    Voir le tutoriel et le détail du dispositif sur le site du ministère de la Santé.
  • HaïtiDeux ressortissants français ont été enlevés en Haïti, s’est fait confirmer aujourd’hui B‌r‌i‌e‌f‌.‌m‌e auprès du ministère des Affaires étrangères. Ils font partie d’un groupe de sept religieux kidnappés hier près de la capitale, selon la Conférence des évêques d’Haïti, qui a précisé à l’AFP que les ravisseurs avaient demandé une rançon d’un million de dollars.

    Lire notre article de février sur la situation politique et sociale d’Haïti.
  • IranL’Organisation iranienne de l’énergie atomique a rapporté aujourd’hui qu’une « petite explosion » était survenue hier dans une partie du réseau de distribution d’électricité de son principal site d’enrichissement d’uranium, à Natanz, dans le centre du pays, sans faire de blessé. Le ministère iranien des Affaires étrangères a qualifié aujourd’hui cet événement d’acte de « terrorisme » et a accusé Israël d’en être responsable.

  • ChineL’administration chinoise d’État pour la régulation des marchés a infligé samedi une amende de près de 2,8 milliards de dollars à l’entreprise chinoise de commerce en ligne Alibaba pour des pratiques monopolistiques illégales. Elle reproche à Alibaba des accords d’exclusivité obligeant ses partenaires commerciaux à ne pas traiter avec ses concurrents. L’amende correspond à 4 % des ventes du groupe en Chine en 2019, selon l’agence de presse officielle Xinhua.