12 avril 2021

C'est leur avis

Le Brexit attise la crainte des loyalistes nord-irlandais

L’Irlande du Nord connaît depuis le début du mois des émeutes et des affrontements entre loyalistes, favorables au maintien du territoire dans le Royaume-Uni, et républicains, qui plaident pour la réunification des deux Irlande. Fabrice Mourlon, professeur à l’université Sorbonne-Nouvelle et spécialiste de l’Irlande du Nord, estime dans une interview à France 24 que le Brexit cristallise ces tensions.

« La paix a toujours été fragile en Irlande du Nord. C’est une paix qui est encore très jeune : les accords du Vendredi saint n’ont qu’un peu plus de 20 ans. […] Il faut bien comprendre qu’avec le Brexit, la place de l’Irlande du Nord devient un véritable casse-tête. La région conserve en effet un pied dans le marché intérieur européen, mais reste aussi une nation du Royaume-Uni. Pour beaucoup d’unionistes, ce protocole nord-irlandais met à mal leur identité britannique. Certains vont plus loin et craignent que cela soit une étape intermédiaire avant une réunification entre les deux Irlande et une séparation d’avec le Royaume-Uni. Globalement, il y a toujours eu une sorte de paranoïa chez les loyalistes, qui ont peur d’être lâchés à n’importe quel moment par le Royaume-Uni. Le Brexit a encore attisé cela. » Fabrice Mourlon