13 avril 2021

C'est leur avis

La Chine veut mettre au pas ses grandes entreprises

L’administration chinoise d’État pour la régulation des marchés a imposé samedi une amende de 2,3 milliards d’euros pour « pratiques monopolistiques » au groupe Alibaba, numéro un du commerce en ligne dans le pays. Raphaël Bloch, journaliste à L’Express, estime que l’amende infligée au groupe fondé par Jack Ma est un moyen pour le régime d’accentuer son influence sur les grandes entreprises chinoises.

« Alibaba est ciblé par les autorités à la fois pour des raisons économiques et politiques. Car s’il n’y a pas trop de doute quant à la situation “monopolistique” du géant chinois, le régime a aussi très peu goûté la sortie de Jack Ma en octobre sur les autorités et les banques publiques accusées d’être des “prêteurs sur gages”. […] Tous les grands groupes chinois le savent : la charge du pouvoir contre Alibaba est aussi – et surtout – un signal envoyé à leur adresse. Depuis plusieurs mois, le président chinois Xi Jinping ne le cache pas, il compte plus que jamais s’appuyer sur ses géants (Alibaba, Tencent, Xiaomi et les autres), sur leur puissance, leur réseau, pour en faire un instrument de sa politique intérieure et même extérieure. Mais il veut le faire à sa manière et ne pas être dépassé comme Washington, qui essaye de réguler des géants de la tech comme Google et Facebook devenus trop puissants. » Raphaël Bloch