• SyndicatsLa CGT est arrivée en tête des élections syndicales dans les très petites entreprises (moins de 11 salariés), organisées du 22 mars au 6 avril, selon les résultats publiés aujourd’hui par le ministère du Travail. Elle a remporté 26,3 % des suffrages devant la CFDT (16,5 %) et l’Unsa (15,9 %). Le taux de participation n’a pas dépassé 5,5 %.

    Voir les résultats sur le site du ministère du Travail.
  • Violences sexuellesL’Assemblée nationale a définitivement adopté hier soir, par l’ensemble des 94 votes de députés exprimés, une proposition de loi visant à mieux protéger les mineurs contre les crimes et délits sexuels. « Aucun adulte ne pourra se prévaloir du consentement sexuel d’un enfant s’il a moins de 15 ans, ou moins de 18 ans en cas d’inceste », explique le site Vie-publique.fr, un site d’information dépendant des services du Premier ministre.

    Lire le détail des mesures de la proposition de loi sur Vie-publique.fr.
  • VaccinationL’Académie nationale de médecine, une société savante, a recommandé dans un avis mis en ligne hier soir de retarder de six mois la seconde injection de vaccin à ARN messager (celui de Pfizer-BioNTech ou de Moderna) pour les moins de 55 ans dont le système immunitaire fonctionne correctement. Elle y voit un moyen d’atteindre plus rapidement l’immunité collective et se fonde sur des études montrant une forte efficacité protectrice des vaccins à ARN messager dès la première dose.

  • BrésilLa Cour suprême brésilienne a confirmé hier soir la décision d’un de ses juges début mars d’annuler les condamnations pour corruption et blanchiment d’argent de Luiz Inacio Lula da Silva, dit Lula, président du Brésil de 2003 à 2011. Le parquet général du Brésil avait fait appel de la décision de mars. « Avec cette décision de la Cour suprême, Lula est candidat » à l’élection présidentielle de 2022, a commenté Jair Bolsonaro, président du Brésil depuis 2019 et adversaire politique de Lula.

    Voir un portrait vidéo de Lula par Brut en 2018.
  • ChineLa Chine a enregistré au premier trimestre 2021 une croissance de son PIB (la production totale au sein du pays) de 18,3 % par rapport au premier trimestre 2020, selon des données publiées aujourd’hui par l’institut chinois de statistiques. Il s’agit de la plus forte augmentation enregistrée depuis le début de la publication de ces statistiques en 1993. L’économie chinoise avait été affectée au premier trimestre 2020 par les restrictions sanitaires prises pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.