16 avril 2021

Tout s’explique

La montée des tensions entre la Russie et les États-Unis

Pourquoi les États-Unis ont-ils pris des sanctions à l’encontre de la Russie ?

La Maison-Blanche a annoncé hier l’adoption d’une série de sanctions financières contre la Russie, ainsi que l’expulsion de 10 diplomates russes en poste aux États-Unis. Cette décision vise à répondre aux ingérences dans les élections américaines de 2020 et à une cyberattaque massive, que les services de renseignement américains attribuent à la Russie. La cyberattaque, découverte en décembre, a touché de nombreuses agences fédérales américaines et entreprises utilisant un logiciel de l’entreprise SolarWinds qui était visé. « J’ai été clair avec le président Poutine : nous aurions pu aller plus loin, mais j’ai choisi de ne pas le faire », a déclaré hier le président américain Joe Biden. « Si la Russie continue d’interférer dans notre démocratie, je suis prêt à prendre d’autres mesures en réponse », a-t-il ajouté. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a déclaré qu’une réponse à ces sanctions serait « inéluctable ».

Quel rôle joue l’Ukraine dans les tensions entre les deux pays ?

Joe Biden, qui s’est entretenu avec son homologue russe Vladimir Poutine cette semaine, l’a appelé à la « désescalade » en Ukraine et lui a proposé une rencontre en Europe cet été. Le conflit qui dure depuis 2014 entre séparatistes pro-russes et armée ukrainienne dans la région du Donbass, dans l’est du pays, s’aggrave depuis le début de l’année, malgré un cessez-le-feu en vigueur depuis juillet. Les mouvements de troupes du côté russe de la frontière ont suscité des réactions d’inquiétude des dirigeants de plusieurs pays européens et des États-Unis. L’exécutif ukrainien estime que la Russie a 41 000 soldats massés à la frontière, selon ses déclarations à l’AFP lundi. Le ministre russe de la Défense a déclaré mardi que ce renforcement militaire était dû à des « activités menaçantes » de l’Otan, une alliance militaire de 29 pays, parmi lesquels les États-Unis, et que le gouvernement ukrainien aspire à intégrer.

Quelles sanctions ont déjà été prises par les États-Unis contre la Russie ?

Les États-Unis ont imposé des sanctions contre la Russie en mars 2014, en réaction au rattachement de la péninsule ukrainienne de Crimée à la Russie. L’exécutif américain et l’Union européenne ont alors décidé de geler les actifs de personnalités et d’entités bancaires russes. Ces sanctions ont depuis été étendues à d’autres secteurs comme ceux du pétrole et du gaz. Le Fonds monétaire international, un organisme chargé de garantir la stabilité financière mondiale, a estimé en 2019 qu’en raison des sanctions, la croissance de la Russie avait été réduite de 0,2 point chaque année entre 2014 et 2018. En mars 2020, lors d’un discours au sommet du G20, qui rassemble les 20 principales puissances économiques de la planète, le président russe, Vladimir Poutine, avait appelé à un « moratoire sur les restrictions concernant les biens essentiels » pour lutter contre le Covid-19.

POUR ALLER PLUS LOIN

Notre dossier sur le conflit ukrainien.