La rumba congolaise. La rumba congolaise, un style musical des deux Congo, est candidate à l’inscription sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité. Dans un article, RFI Musique revient sur les quelque 80 ans d’existence de la rumba congolaise, inspirée de la musique cubaine, ses évolutions et la place qu’elle occupe dans la société, jusqu’à devenir représentative « de l’identité du peuple congolais ». Cet article s’accompagne d’une playlist réalisée par RFI pour découvrir ce style particulièrement dansant.

Alicia, 16 ans, escort. Alicia, 20 ans, raconte, dans l’émission de France Culture « Les Pieds sur Terre », comment elle est devenue escort pendant près de deux mois à 16 ans. Après la découverte impérieuse de sa sexualité et une rencontre fortuite, elle se prostitue via les applications Tinder et Snapchat, sans jamais tomber dans le piège des proxénètes ni de la drogue. « Si moi j’ai pu le faire, combien d’autres filles de mon âge, voire plus jeunes, l’ont fait sous l’influence d’un proxénète ? », se demande-t-elle dans un témoignage plein de lucidité.

« Mon oncle ». À travers une belle série photo en noir et blanc publiée sur le site du journal suisse Le Temps, le photographe français Corentin Fohlen rend hommage à son oncle, surnommé « l’original de la famille ». Il dresse un portrait tendre de son parrain, qu’il voit comme un « génie génial », « sans limite », et le représente couvert de boue, en pleine manifestation des gilets jaunes ou encore en chaman, tout nu sur une pirogue.

Lettres d’amour. Dans « The Letter Room », un court-métrage diffusé sur Arte.tv, un agent pénitentiaire aux États-Unis est affecté au courrier des détenus. Il doit tout examiner avant la distribution, mais a interdiction de lire les lettres en entier. Sauf qu’il va être intrigué par la correspondance d’une femme, Rosita, à un détenu condamné à mort. À la lecture de ces lettres d’amour, pleines de poésie et de romantisme, il fait une découverte qui va le pousser à rendre visite à Rosita. « The Letter Room » est en lice pour l’Oscar du meilleur court-métrage.