21 avril 2021

Ça se chiffre

La surmortalité en France en 2020 selon le lieu de naissance

En France, les décès des personnes nées à l’étranger ont augmenté de 17 % en 2020 par rapport à 2019, contre près de 8 % pour les décès des personnes nées en France, selon une étude publiée vendredi par l’institut national de statistiques Insee. L’Insee avait relevé en mars que l’augmentation totale de 9 % de la mortalité en 2020 par rapport à 2019 était essentiellement causée par le Covid-19 et dans une moindre mesure par les vagues de chaleur pendant l’été. La hausse des décès a été la plus forte pour les personnes nées en Afrique et en Asie : alors qu’elles comptaient pour 7 % des décès en 2019, elles en ont représenté près de 9 % en 2020. L’étude n’explique pas cette différence de surmortalité, en raison du manque de données sur les conditions de vie et l’état de santé des personnes. Une précédente étude de l’Insee expliquait en juillet que les conditions de vie ont « sans doute joué un rôle dans l’ampleur de la hausse des décès » en mars-avril, notant que les personnes nées en Afrique « utilisent habituellement le plus les transports en commun pour aller travailler » et « ont souvent continué à travailler sur site » pendant le confinement.