• Covid-19Emmanuel Macron a annoncé aujourd’hui, dans une interview accordée à plusieurs titres de presse régionale, les nouvelles étapes du déconfinement pour toute la France. Selon le calendrier présenté, le 19 mai, « sauf situation sanitaire départementale dégradée », le couvre-feu sera repoussé à 21h et les commerces non essentiels, les musées, les cinémas et les théâtres rouvriront, ainsi que les terrasses des cafés et des restaurants, avec des jauges limitées. Le 9 juin, le couvre-feu passera à 23h et les cafés, restaurants et salles de sport rouvriront. Le couvre-feu prendra fin le 30 juin.

    Voir les différentes étapes du déconfinement dans Ouest-France.
  • ArméeLe chef d’état-major des armées, François Lecointre, a annoncé hier soir dans une interview au Parisien que les officiers généraux de « deuxième section », signataires d’une lettre ouverte dans laquelle ils dénoncent le « délitement » de la France, passeraient chacun devant un conseil supérieur militaire. Cette procédure peut mener à leur radiation et ainsi qu’à leur « mise à la retraite d’office », a précisé François Lecointre.

    Lire notre article sur le devoir de réserve des militaires.
  • ChineLa Chine a lancé aujourd’hui dans l’espace le premier module de sa future station spatiale, dont la fin de la construction est prévue en 2022, a annoncé le réseau de télévision d’État CCTV. La Chine envisage d’effectuer dans les prochains mois plusieurs missions spatiales, dont des vols habités, afin d’envoyer de nouveaux modules qui composeront la station spatiale et de procéder à leur assemblage, a précisé CCTV.

    Voir la composition de la future station spatiale sur Futura.
  • ÉquateurLa Cour constitutionnelle d’Équateur a jugé hier soir inconstitutionnelle l’interdiction d’avorter pour les femmes victimes de viols. Jusqu’à présent, le Code pénal punissait l’avortement après un viol, sauf lorsque la femme enceinte souffrait d’un handicap mental ou lorsque la grossesse présentait un danger pour sa vie. En Amérique latine, la majorité des pays interdisent encore totalement ou partiellement l’avortement.