14 mai 2021

Tout s’explique

Nouvelle journée de violences en Israël et à Gaza

Où en sont les affrontements en Israël et à Gaza ?

L’armée israélienne a poursuivi aujourd’hui ses frappes contre les positions des groupes armés de la bande de Gaza, tandis que ceux-ci continuent à viser le territoire israélien. Ils ont tiré 2 000 roquettes vers Israël depuis lundi soir, a déclaré ce matin le ministère israélien des Affaires étrangères. Depuis quatre jours, les tirs de projectiles ont fait huit morts en Israël, selon les autorités du pays, tandis que les frappes israéliennes ont tué 122 personnes dans la bande de Gaza et cinq en Cisjordanie, selon le ministère palestinien de la Santé. Des affrontements ont également eu lieu ces derniers jours entre Israéliens des communautés juive et arabe dans des villes où elles cohabitent comme Lod, Acre et Haïfa. Une synagogue a été incendiée, ainsi que des magasins détenus par des Arabes. Réagissant à des agressions commises par des foules, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou a déclaré mercredi : « Rien ne justifie le lynchage d’Arabes par des Juifs et rien ne justifie le lynchage de Juifs par des Arabes. »

Comment le Hamas obtient-il ses armes ?

La branche armée du Hamas a annoncé hier avoir bombardé un aéroport israélien « à environ 220 kilomètres de Gaza » en utilisant une nouvelle roquette d’une portée supérieure à celle de ses projectiles habituels. Les roquettes sont des projectiles ne permettant pas un guidage précis vers leur point de chute. Israël contrôle la quasi-totalité des points d’accès à la bande de Gaza, mais le Hamas, qui dirige le territoire depuis 2007, parvient à s’approvisionner en armes. Dans une vidéo diffusée en septembre par la chaîne qatarie Al Jazeera, des membres du Hamas se targuaient de parvenir à se fournir en armes iraniennes en contournant les patrouilles aériennes et maritimes israéliennes. Depuis 2013, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a mis en place une politique de lutte contre le trafic de marchandises, dont des armes, qui passait par des tunnels entre son pays et la bande de Gaza. Fabian Hinz, analyste spécialiste du Moyen-Orient, note dans le Washington Post que le Hamas est également en mesure de produire ses propres armes.

Comment fonctionne le système de défense anti-roquettes israélien ?

Pour faire face aux roquettes tirées depuis la bande de Gaza, Israël s’appuie sur un dispositif de défense baptisé « Dôme de fer ». En place depuis 2011, ce système vise à protéger les zones habitées et les sites stratégiques israéliens en lançant des missiles pour détruire en vol des projectiles à une distance de 4 à 70 kilomètres. Le « Dôme de fer » présente un taux d’interception de 90 %, selon un document publié en 2019 par l’autorité israélienne chargée du développement des armes et de la technologie militaire. Le système avait alors intercepté quelque 2 000 roquettes. Le Hamas, qui cherche à intensifier ses tirs pour prendre de vitesse le système, a tiré 2 000 projectiles en trois jours. L’armée israélienne s’est félicitée aujourd’hui que le « Dôme de fer » et les abris anti-bombe aient permis de « sauver des milliers de vies ».

POUR ALLER PLUS LOIN

Un article du Point sur le coût important du « Dôme de fer ».