• ÉcosseLe Parti national écossais (SNP), un parti de centre gauche qui défend l’indépendance de l’Écosse, est arrivé en tête des élections législatives organisées le 6 mai dans ce territoire du Royaume-Uni, selon les résultats publiés samedi dernier. La Première ministre écossaise et dirigeante du SNP, Nicola Sturgeon, s’est félicitée que les Écossais aient voté « pour donner une majorité aux partis pro-indépendance au sein du Parlement écossais ». Elle a plaidé pour l’organisation d’un nouveau référendum sur la sortie de l’Écosse du Royaume-Uni, estimant que c’était « la volonté du peuple ».

    Lire nos explications sur la victoire des indépendantistes en Écosse.
  • AfghanistanTrois bombes ont explosé devant un établissement scolaire de Kaboul, la capitale de l’Afghanistan, samedi dernier, tuant une cinquantaine de personnes. Le président afghan, Ashraf Ghani, a accusé les talibans, des combattants islamistes qui ont dirigé le pays de 1996 à 2001, tandis que ceux-ci ont nié avoir commis cet attentat. Un cessez-le-feu de trois jours est entré en vigueur jeudi entre les talibans et les forces afghanes à l’occasion de l’Aïd-el-Fitr, la fête de la fin du ramadan. Mais un nouvel attentat à la bombe a fait au moins 12 morts hier dans une mosquée près de Kaboul, selon la police.

    Lire notre article sur les talibans.
  • CyberattaqueLes approvisionnements en carburant sont perturbés depuis mardi dans une partie des États-Unis après que l’opérateur d’oléoducs américain Colonial Pipeline, qui achemine du pétrole et du gazole dans le pays, a été contraint de cesser ses activités le 7 mai en raison d’un piratage informatique. L’entreprise a déclaré avoir été victime d’un « rançongiciel », un programme permettant de chiffrer les données d’un système informatique et exigeant une rançon pour les débloquer. Colonial Pipeline a annoncé jeudi la reprise progressive de ses activités.

    Lire notre article sur les rançongiciels.
  • ConfinementDepuis hier, la Guyane est soumise à un nouveau confinement, qui doit durer jusqu’au 30 mai, en raison d’une recrudescence des cas de contaminations au Covid-19. Les écoles restent ouvertes, mais les restaurants et les lieux culturels sont fermés et les déplacements doivent être justifiés par des attestations. En France métropolitaine, le Premier ministre, Jean Castex, a précisé lundi les jauges qui s’appliqueront lors de la première phase du déconfinement mercredi prochain : les terrasses de bars et restaurants comptant plus de 10 tables ne pourront accueillir des clients qu’à 50 % de leur capacité et au cinéma, pas plus d’un siège sur trois ne pourra être occupé.

    Voir les modalités du déconfinement sur le site du gouvernement.
  • ÉpidémieMoins de 14 500 cas quotidiens de Covid-19 ont été recensés en moyenne sur sept jours hier en France, contre près de 18 600 une semaine plus tôt, et environ 4 350 personnes se trouvaient en réanimation, soit près de 750 de moins en une semaine, selon le ministère de la Santé. Jeudi, plus de 19 millions de personnes avaient reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, dont 8,5 millions sont totalement vaccinées. Depuis mercredi, les personnes de 18 ans et plus peuvent se faire vacciner s’il reste des créneaux de vaccination non réservés du jour pour le lendemain.

    Consulter nos graphiques sur l’évolution de l’épidémie en France.