17 mai 2021

C’est leur avis

Il ne fallait pas interdire la manifestation pro-Palestine à Paris

Malgré l’interdiction de la manifestation par la préfecture de police, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé à Paris, samedi, en soutien aux Palestiniens victimes des bombardements de l’armée israélienne à Gaza depuis la semaine dernière. Des heurts ont éclaté entre des manifestants et la police en fin d’après-midi. L’éditorialiste de France Inter Thomas Legrand estime que l’interdiction de la manifestation était autoritaire et contre-productive.

« La France s’est retrouvée, samedi, la seule démocratie à interdire (à Paris seulement) l’expression d’une indignation populaire. Et c’est précisément là où ça s’est mal passé ! Les arguments qui ont présidé à cette interdiction ne reposaient certes pas sur rien. Une précédente manifestation de 2014 avait été salie par des slogans antisémites. […] Il y a un antisémitisme désastreux dans les banlieues françaises. Est-il mieux combattu par l’interdiction de manifester contre la politique israélienne et la relative complaisance de Paris envers l’action du gouvernement israélien ? Rien n’est moins sûr. Quand on interdit une manifestation, elle a quand même lieu et n’y participent que ceux qu’on ne voulait pas voir. » Thomas Legrand